Sunday, October 24th, 2021

Une nouvelle version de la PS5 a été lancée par Sony en Australie. Que les premiers propriétaires se rassurent, les changements sont mineurs.

La PlayStation 5 fêtera bientôt sa première année d’existence, et la console a déjà reçu ses premières « améliorations », selon des informations publiées le 21 août par le site Press-Start. Sony a mis sur le marché des modèles portant un numéro de série différent (CFI-11XX contre CF1-1XXX, comme le confirme ce manuel d’utilisation japonais). Un tel changement signifie que la console a subi quelques révisions. Mais les premiers propriétaires n’ont pas à s’inquiéter : elles s’avèrent mineures.

Concrètement, ces nouvelles PlayStation 5 disposent désormais d’un socle pouvant être attaché à la console sans tournevis. Sur les premières versions commercialisées, la vis permettant de le fixer impose l’utilisation d’un outil en raison d’une tête trop plate pour pouvoir être tournée facilement avec les doigts.

 

Déjà des premiers changements sur la PS5

Selon la photo partagée par Press-Start pour montrer les différences entre les deux vis, on peut voir que la nouvelle s’appuie aussi sur une tête crantée. Il s’agit là encore d’un moyen d’améliorer l’ergonomie. On rappelle que la vis n’est utilisée que quand on opte pour une disposition à la verticale. Elle vient alors fixer le socle à la console pour éviter les craintes d’une chute. Si elle n’est pas utilisée (PS5 placée à l’horizontale), elle est cachée au sein même du socle.

Les nouvelles PS5, avec ou sans lecteur de disque, seraient également un peu plus légères. Le manuel d’utilisation japonais annonce un poids de 3,6 kilogrammes pour l’Édition digitale — contre 3,9 kilogrammes pour les premières versions. Ces 300 grammes d’écart ne peuvent pas être seulement liés à la nouvelle vis. Ils doivent s’expliquer par d’autres modifications parmi les composants internes. Dans un article publié le 26 mais, Video Games Chronicles évoquait par exemple l’utilisation future d’un nouveau module de communication sans fil (peut-être plus léger).

Ce genre de révisions est monnaie courante sur le marché des jeux vidéo (ou, plus généralement, de la tech’). Les cycles de vie s’étirent dans le temps et les constructeurs ont donc la liberté de faire évoluer positivement leurs produits. Parfois, les changements sont mineurs (comme ici). Parfois, ils permettent d’améliorer les performances. Ce fut notamment le cas avec la Nintendo Switch, dont la première révision avait permis d’augmenter l’autonomie.

 

Le design reste très discutable

Je pense que c’est objectivement l’élément sur lequel on peut le plus facilement faire des reproches à Sony : le design de la PlayStation 5 n’est clairement pas son point fort. On l’avait compris dès lors que la marque refusait de communiquer sur sa taille jusqu’au dernier moment. La PlayStation 5 est très imposante, il faut lui trouver une place et le système de socle bien que malin n’est pas forcément utilisé correctement par tout le monde. Même Sony s’est trompé lors d’une campagne de communication en plaçant la console à l’envers.

Ici la comparaison directe avec la Xbox Series X sortie au même moment se fait au détriment de Sony. Microsoft est parvenue à intégrer plus de puissance brute dans un bien plus petit volume, c’est indéniable. Pour autant, le design reste une affaire de goût et on sait que les préférences entre les deux consoles sont partagées sur ce point. Je dois avouer qu’avec la console à la verticale, je ne sais toujours pas dans quel sens je dois insérer un disque pour qu’il soit lisible par la console sans y réfléchir.

 

Un refroidissement très efficace

Au-delà de sa taille imposante, que l’on peut imaginer rectifier par un modèle ultérieur, la PlayStation 5 a le mérite de ne faire aucun bruit en fonctionnement, ou presque. On peut facilement entendre le lecteur Blu-ray gratter régulièrement, mais sinon la console reste infiniment plus discrète que la PlayStation 4.

 

Une extension de stockage qui fait débat

Toujours concernant le design de la console, cet été a été marqué par le lancement de la beta permettant d’ajouter un SSD à la console pour en augmenter le stockage interne. Ce choix de design n’est pas surprenant pour Sony qui proposait déjà d’échanger les disques durs internes sur PlayStation 4. Ici l’ajout du SSD se fait en supplément du SSD interne soudé à la carte mère. La proposition est moins simple à comprendre et mettre en œuvre que celle de Microsoft, qui propose une extension externe plug & play.

Mais au-delà de cette comparaison directe, l’installation d’un SSD sur la PS5 est relativement simple : il faut retirer le capot et une vis, installer le SSD et remonter le tout. La partie complexe est de déterminer si un SSD est compatible avec la PS5. Aucun doute que les marques vont rapidement mettre en avant sur leurs produits lorsque c’est le cas. Surtout le grand avantage de la solution de Sony est de faire jouer les prix, puisque l’on achète les mêmes SSD que l’on peut trouver dans des PC.

 

L’interface : du bon et du moins bon

Pour la PlayStation 5, Sony a fait le pari de proposer une nouvelle interface qui n’a plus rien à voir avec celle de la PS4. Ce choix s’est peut-être transformé en péché d’arrogance avec la pandémie qui a dû toucher de plein fouet le développement. Je dois avouer que si j’aime bien que l’on propose du neuf visuellement, l’interface de la PS5 a quelques défauts de jeunesse. Pendant plusieurs mois, il fallait notamment faire attention à installer la bonne version du jeu et encore aujourd’hui je ne suis pas sûr de lancer la version PS5 ou PS4 d’un titre.

La nouvelle interface a été l’occasion de supprimer des fonctions qui étaient appréciées des utilisateurs comme la création de dossiers ou la possibilité d’installer des thèmes. Parmi les autres reproches que l’on peut lire sur le web, l’absence de support du 1440p par la console. C’est un inconvénient si vous souhaitez la brancher sur un écran de PC avec cette définition.

Elle apporte aussi de nouvelles choses évidemment comme les « activités », ces cartes qui vous proposent des choses à réaliser dans les jeux avec le temps nécessaire pour chaque activité ou les guides vidéos proposés par les développeurs pour débloquer des situations. Pour le moment je n’ai jamais senti le besoin d’utiliser ni l’un ni l’autre et les deux éléments d’interfaces ne sont pas vraiment configurables.

 

Les services : Sony s’améliore

Soyons clairs, le Xbox Game Pass est la grande réussite de Microsoft ces dernières années. Il n’y a pas une seule semaine sans que le service ne fasse parler de lui dans l’industrie. Il est devenu en très peu de temps incontournable et prend désormais le centre de la stratégie de Microsoft dans le jeu vidéo. Du côté de Sony, les choses ont peu évolué depuis la génération précédente. Le PlayStation Now, qui propose de streamer ou télécharger des jeux depuis un catalogue, ne propose aucun titre PS5 pour le moment par exemple.

C’est bien le PlayStation Plus qui réunit pour le moment le gros des investissements de Sony pour ce qui est des services. Il permet pour rappel de jouer en ligne et d’accéder chaque mois à des titres à télécharger. Sony a mis le paquet en début d’année pour proposer chaque mois des gros titres sur son PlayStation Plus comme Control Ultimate Edition ou Final Fantasy VII Remake. La firme semble encore réfléchir à la façon d’améliorer son service pour mieux se distinguer du Game Pass tout en étant pertinent.

Le diable est dans les détails

Cette vis, c’est celle utilisée pour attacher à la PS5 le pied permettant de placer convenablement la console à la verticale. La nouvelle vis a visiblement été choisie car elle permet de placer le pied de la console sans avoir à utiliser de tournevis. Une photo présentant cette nouvelle vis est disponible dans notre galerie ci-dessous.

Sans surprise, de tels changements n’ont pas d’incidence sur le prix de vente de la console. Nous avons contacté Sony pour savoir quand les consommateurs français peuvent s’attendre à voir cette révision apparaître dans les rayons de l’hexagone. Cette news sera mise à jour si la branche française du constructeur nippon nous répond.

 

La nouvelle PS5 va-t-elle mettre fin à la pénurie ?

Sony se montre bien mystérieux quant aux réelles modifications apportées à sa console. Seules certitudes, elle embarque une nouvelle vis et est plus légère de 300 g par rapport à la version originale. Cette vis vient faciliter la fixation du socle à la verticale. Auparavant, il était nécessaire de se munir d’un tournevis alors que désormais, il est possible d’effectuer l’opération à la main. Quant à la différence de poids, on ne sait rien sur le sujet.

Sony n’a pas révélé comment il s’y est pris pour alléger sa console. Toutefois, il est fort à parier que rien n’a changé en matière de performance. La firme japonaise a bien fait part de sa volonté de revoir la conception de la PS5 pour pallier à la pénurie de composants, mais ce redesign ne devrait pas débarquer avant 2022. En attendant, le constructeur se montre plutôt confiant. Ce dernier a récemment déclaré que davantage de stocks seront bientôt disponibles.

La nouvelle PS5 australienne serait bientôt disponible dans le monde

La firme japonaise n’a pas encore révélé officiellement toutes les nouveautés de la PS5 CFI-1102A. Néanmoins, selon les premiers rapports, c’est une console améliorée plus légère. Ce ne sont pas des améliorations en termes de performance, mais en termes de conception. En effet, la nouvelle PS5 disponible en Australie est fournie avec une vis différente pour fixer le socle verticalement.

Comme Sony l’avait montré dans la vidéo de démontage de la PS5, les joueurs doivent se munir d’un tournevis ou d’une pièce de monnaie pour visser le socle de la console quand elle est posée verticalement. Ce n’était pas le choix le plus judicieux. Tout le monde n’a pas forcément envie d’aller chercher un outil supplémentaire au moment du déballage de la PlayStation 5. La vis de la nouvelle PS5 CFI-1102A peut donc se visser à la main.

De plus, la PS5 repérée en Australie semble aussi être plus légère que la console de base vendue dans le monde entier depuis novembre 2020. Elle pourrait donc être plus légère de 300 g. Cependant, nous ne savons pas encore ce qui a été modifié sous son châssis pour lui faire perdre ce poids.

Enfin, l’Australie est le premier pays à recevoir le nouveau modèle de la PS5, mais ce ne sera pas le dernier. En effet, la PS5 CFI-1102A devrait bientôt être distribuée dans le monde entier. D’ailleurs, n’oublions pas que Sony voudrait une version plus puissante dès 2022 pour lutter contre la pénurie.